Editorial

Chers amis et chers confrères

Vous trouverez dans cette lettre du Neurochirurgien du mois de mars un certain nombre de sujets que nous avons souhaité développer.

Un document juridique permettant de mieux comprendre les implications de la « loi Bertrand » sur nos relations avec les laboratoires qui nous soutiennent, mais qui sont maintenant confrontés à des réalités juridiques. Celles ci limitent leurs possibilités de prise en charge de nos déplacements, congrès ou participations à d’autres de nos activités scientifiques. Cette mise au point a été bénévolement écrite par une juriste du laboratoire Médicréa, que nous tenons à remercier.

Un document rédigé par JL. Barat, président des neurochirurgiens libéraux, sur les réalités assurantielles du secteur privé.

Une lettre de F.Proust, nous livrant, sans détour et avec sa spontanéité, son expérience de secrétaire du CSA de la SFNC pendant toutes ces années, avant de quitter prochainement ce poste.

Une lettre de J.Destandau, président pendant un an de la SFCR, et qui nous expliquera comment il envisage de réorganiser les rapports entre la SFCR, la SFNC et son CSA.

Enfin un document rédigé par E.Cuny et P.Paquis sur la nécessité à terme d’envisager en partie la formation des internes dans les établissements privés, les services de neurochirurgie des CHU ne pouvant tous les former et/ou les accueillir à long terme sur des postes hospitaliers. Cela implique la poursuite de la réflexion sur la coopération public-privé amorcée par le CSA lorsque JP.lejeune était président et poursuivie actuellement par P.Mertens.

Un grand merci à tous les rédacteurs. Pour ceux qui ont des idées, qui souhaitent à leur tour faire un commentaire ou rédiger un article, n’hésitez pas à nous les soumettre (jp.hladky chez wanadoo.fr) , il seront lus avec intérêt et publiés dans la prochaine édition de la lettre du NCH du mois de juin 2014.

JP.Hladky